Le départ :

Après avoir passé les 3 premiers mois de ma vie en France chez ma grandmère avec maman, papa est venu nous chercher maman et moi pour aller s’installer au Sénégal.

Enfin nous sommes réunis tous les 3 et pouvons commencer notre grande aventure au Sénégal.

 

 1ère PARTIE : panique à l’aéroport !
Nous sommes partis à l’aéroport de Marseille, la voiture à bloc car maman a voulu ramener le maximum de mes affaires. Elle doit avoir peur de ne pas trouver ce qu’il faut au Sénégal…

Nous allons à l’enregistrement et là bien évidemment nous avons trop de bagages.
Papa et maman ont droit à 2 bagages de 23kg et moi 1 de 10 kilos.
Maman croyait pouvoir cumuler tous les poids et en fait on a bien 102KG mais dans 6 bagages au lieu de 5.
Papa commence à s’énerver contre la dame du guichet, maman essaye de tempérer.
100€ pour un bagage supplémentaire ! C’est trop cher ! Il va falloir transvaser tout ce qu’il y a dans le sac en trop dans un sac qui va en bagage à main.
Il y a aussi un carton avec mon cosy, considéré comme bagage « hors gabarit » il faut aller l’amener à un autre comptoir.
Le pire c’est que nous pensions être largement en avance mais la dame nous dit qu’il ne nous reste qu’un 1/4 pour embarquer.
Maman s’est trompée dans les horaires et nous ne partons pas à 20H20 mais à 19H30 !
Branle bas de combat : nous courons amener le carton hors norme, nous vidons notre sac en trop dans le sac à main, au passage on se déleste d’un camembert et d’une petite trousse de secours de couture car avec les nouvelles règles de sécurité on ne sait pas si ça va passer; mamy Sue nous suit en courant dans notre dédale nous lui remettons tout ce dont nous nous délestons.
Nous montons les escalators, nous disons au revoir à regret à toute vitesse à mamy avec qui nous avons passé 3 mois.
Puis nous devons passer la sécurité. Maman passe en premier et je reste dans le porte bébé avec papa.
Une fois la arche passée, la dame de la sécurité dit a maman de retourner en arrière et de venir me prendre, papa doit passer la arche tout seul. Maman s’exécute. Tous les bagages à main sont maintenant passés également de l’autre coté de la sécurité mais il a fallu tout sortir, il faut tout remettre. Pour gagner du temps, car je vous rappelle qu’il ne nous reste que 5MN pour embarquer, maman me fourgue dans les bras de la dame de la sécurité « Ca ne vous dérange pas pour 5mn, merci ». Pendant que maman s’affaire à tout reranger dans les sacs avec papa, je fais de grands sourires à la dame de la sécurité qui aux anges !

Juste au moment où nous sortons de la sécurité notre vol est appelé pour embarquement. Maman prend les bagages et papa me remet dans le porte bébé et maman se précipite à la porte d’embarquement en appelant papa. Avec un bébé on est prioritaire, et hop! maman double tout le monde et nous embarquons les premiers !

 

2ème partie : dans l’avion
Ca y est nous sommes dans l’avion.imgp0786800x600.jpg

Cela comporte certains avantages d’être bébé.

Déjà toutes les hôtesses me font de grands sourires et sont à mes petits soins. Puis elles mettent tout en œuvre pour que nous ayons 3 places pour papa, maman et moi, puisque l’avion n’est pas plein. Enfin on me donne une jolie peluche blanche représentant l’avion, merci Tap Portugal !

Maman me fait têter quand nous décollons et aussi à l’atterrissage pour mes oreilles.

Je dors une bonne partie du vol et sinon je fais des areu areu ou des sourires à papa et maman

 

 3ème partie : l’arrivée à Dakar

L’avion atterrit, maman me réveille pour me faire têter.

Je suis grognon, je dormais si bien, papa m’avait installé sur des coussins de la Tap sur la tablette et m’entourait de ses 2 bras.

Tout le monde se lève d’un seul coup et se jette sur les bagages dans les placards au dessus de nos têtes.
Papa me prend dans le porte bébé et nous avançons à la queue leuleu dans le couloir de l’avion pour récupérer nous aussi nos bagages et sortir de l’avion.

Nous descendons les escaliers dans la bousculade, tout le monde est pressé de monter dans le bus, moi j’en ai marre et je décide de le faire savoir : je me met à pleurer. Quelqu’un cède sa place à papa pour qu’on puisse s’assoir tous les 2 dans le bus.

Arrivée au hall d’arrivée rebelotte : tout le monde se bouscule pour entrer.
Papa se met dans la file pour passer la douane/sécurité/passeport et maman va chercher les cartes qu’il faut remplir.

Et voilà encore un avantage de bébé : un monsieur de la sécurité nous fait passer de l’autre coté des guichets et nous pouvons remplir tranquillement nos cartes et les donner au douanier.

Nous récupérons nos bagages puis nous sortons et allons rejoindre tonton Pierre/Mohamed qui est venu nous chercher avec la voiture de papa.

Il est 3H du matin, nous sommes enfin à Dakar. Il fait trés chaud et maman sort des bagages un short pour moi et un short pour elle pour que nous soyons plus à l’aise.

Papa va payer le parking, en attendant j’en profite pour boire un peu de tétou, maman s’est installée à l’arrière de la voiture et les moustiques eux aussi ont décidé de fêter notre arrivée !